Hiru zitroin lur hotzean / Trois citrons sur le sol froid (2013)

“Hiru zitroin lur hotzean”
(Trois citrons sur le sol froid)

Co-production / partaidetza :
- CCN Malandain Ballet Biarritz
- Institut culturel basque / Euskal Kultur Erakundea
- Teatro “La Fundicion” / Bilbao (résidence de création)
- Production / Ekoizpena : Association Traversée

Création : 4 et 5 mai 2013 / Bilbao (Teatro “La Fundizion”)
Estreinaldia : 2013ko maiatzaren 3 eta 4ean / Bilbo (La Fundicion Aretoan)

Conception du projet / Proiektuaren    zuzendaritza : Mizel Théret
Chorégraphie / koreografia : Mizel Théret

Interprétation / dantzariak, kantaria :
- Eneka Bordato Riaño
- Gaël Domenger
- Johanna Etcheverry
- Mizel Théret

Musiques / musikak :
- Chants enregistrés / kantu grabatuak : Beñat Achiary (voix)
- Sofia Gubaidulina, Pascal Gaigne, Evan Parker, Pello Ramirez

Lumières / argiztapen diseinua :
- Frédéric Bears

Crédit photos :
- Johan Morin

Durée / iraupena :
75 min.

Liste des chants d’amour  

Rappel : La danse s’écartera de toute lecture illustrative des chants  dont les résumés figurent ci-dessous.  Ces chants sont mentionnés par ordre alphabétique, et non dans l’ordre de la pièce.

A/ Chants basques traditionnels

1. « Argizagi ederra » (Belle lune)- [voix, contrebasse]
Un homme demande à la lune d’éclairer le chemin qui doit le mener jusqu’à celle qu’il aime.  Après un long périple nocturne, il se retrouvera face à elle, pour finalement être éconduit. Méprise de l’amour…

2. « Goizian goizik » (Tôt le matin) – [voix, israj]
Ce chant nous raconte l’histoire d’une femme mariée le matin, maîtresse de maison à midi, et veuve le soir. Accélération vertigineuse du destin pour cette femme qui décidera ensuite de garder chez elle le corps de son mari pendant sept ans, le nettoyant une fois par semaine avec du citron et de l’eau… Un amour aussi fou que macabre.

3. « Iruten ari nuzu » (Chant de la fileuse) – [voix, accordéon]
L’amour, source de mélancolie pour cette « fileuse » qui ne reçoit pas tout ce qu’elle en attend.

4. « Maitia nun zira » (Bien-aimée où es-tu ?) – [voix soliste, choeur]
Amour empêché entre deux êtres, qui pourtant s’aiment et se sont promis l’un à l’autre.

B/ Chants basques contemporains

5. « Ez gira hilen Mayi – Maddalen » – [voix, saxophone]
(Nous ne mourrons pas Mayi-Maddalen)
L’amour éternel au sein d’un couple, et que la mort même ne peut entraver …

6. « Maitasuna » (L’amour)  – [voix]
Improvisation vocale de Beñat Achiary autour du seul mot : « Maitasuna ».

7. «Matte » – [voix, piano]
Ce chant évoque l’amour sorcier… ses secrets et ses pouvoirs magiques…

8. « Pigalle » – [voix, piano]
Errance nocturne dans les rues de Pigalle du poète Jon Mirande, en quête d’un peu d’amour.

9. « Zeru goiko izarrek » (Les étoiles du ciel) – [voix, mandoline]
« Les étoiles du ciel/ les fleurs des champs/ ont-elles besoin mon amour/ de notre chant à tous les deux ? »

C/ Chant en castillan

10. « Cantico Espiritual » (Chant spirituel) – [voix, guitare flamenca]
Ce poème écrit en 1577 par St Jean de la Croix, alors qu’il était emprisonné à Tolède, est considéré comme un des sommets de la littérature mystique espagnole. Il offre surtout une grande amplitude de sens ; en effet, si on s’adonne à une lecture profane, c’est alors un sublime poème d’amour centré sur le thème de l’absence, plus précisément l’absence d’amour charnel (comme une analogie de l’absence divine).

Vidéos

DVD

DVD

DVD

DVD

DVD

DVD

DVD